Une promotion unique :

Le 1er août 2017, c’est une promotion atypique d’élève officiers qui a incorporé à l’EOGN. En effet, forte de 156 hommes et femmes (contre 113 l’année précédente) issus de catégories de recrutement très diverses, la 124è promotion a également eu l’honneur d’accueillir 16 élèves officiers sous contrat dans les premiers mois de leur formation. In fine, cette « super-promotion » regroupe 106 élèves officiers de gendarmerie dont 25 élèves-officiers titulaires d’un master 2 recrutés sur concours national, 29 élèves-officiers titulaires d’un diplôme d’ingénieur recrutés sur titre, et 71 élèves-officiers ayant passés le concours interne ouvert aux sous-officiers. Parmi eux, 19 seront appelés à servir dans le corps technique et administratif, et 15 sont des élèves étrangers de pays amis.

L’objectif lui, est commun pour tous les élèves : devenir des chefs opérationnels à l’issue de 2 années de formation au cours desquelles s’enchaîneront cours théoriques, mises en pratique, ainsi que de nombreux stages.

 

Un premier stage formateur :

Les premiers liens se sont rapidement tissés à l’heure où les semis-directs s’éloignaient de leur famille et où les externes découvraient, parfois avec une certaine surprise, l’environnement militaire.

Un premier stage de 2 semaines à Beynes en août a permis d’acquérir les techniques de bases du combat et du commandement en tant que chef d’un trinôme. Journées de combat sur le terrain et nuits de bivouac ont permis de développer l’esprit de cohésion, de camaraderie, mais aussi la résilience. Tactique, topographie, séances de tir, manipulation de l’armement, découverte des systèmes d’information et de communication; les enseignements théoriques et pratiques ont rythmé les journées des élèves qui ont su démontrer leur motivation dans l’apprentissage de ces connaissances.

 

Lancement de la promotion et de ses premiers projets :

Dès son retour de la PPCFI de Beynes, la promotion s’est constituée officiellement par l’élection de son sénéchal, l’aspirant Christian DURDILLY, mais aussi de ses chambellan (trésorier) et argentier (trésorier), les aspirants Joran CHAMPSEIX et Eric SCHELL. Un représentant par peloton (prévôt) ainsi que pour certaines catégories d’élèves (OCTA, EOPA) a également été élu pour former le bureau promotion.

La semaine suivante furent désignés l’ensemble des cellules appelées à travailler au profit de la promotion dans le champs des traditions, du rayonnement, des partenariats, de l’animation, mais aussi de la préparation logistique des grandes échéances qui attendent les élèves : Bois rond, galas des sabres, gala de baptême…

En attendant ces échéances, les élèves ont eu l’honneur, le 5 septembre 2017, de se voir remettre par leurs aînés de la promotion général ARTOUS, leurs galons d’aspirant et de sous lieutenant.

Suite au défi du Bois rond admirablement lancé le même jour par leurs aînés, de nombreux élèves se sont attelés à la préparation d’un spectacle qui aura lieu le 31 octobre 2017 : rédaction de scénarios, tournages, montages vidéos, et répétition ont rythmé la vie des élèves impliqués dans ce projet.

Le domaine des traditions a été lui aussi largement exploité : la recherche active d’un parrain de promotion a permis, notamment par la participation au colloque sur l’identité militaire et les traditions à Vincennes, d’établir une liste resserrée de 4 parrains potentiels, dont l’ordre de préférence a été voté le 20 octobre 2017, par l’ensemble de la promotion. Par ailleurs, un carnet de chants et de tradition au format poche a été réalisé, produit, et distribué à l’ensemble des élèves et des cadres afin de permettre à tous de se rassembler autour de chants traditionnels. Enfin, le principe d’une cérémonie avant le départ des OSCE vers la promotion ARTOUS a été pensé et proposé, en vue de marquer leur passage dans notre promotion.

En application de la nouvelle charte des traditions de l’EOGN, un nouveau membre du bureau promotion, le « Héraut d’arme » a été élu par ses pairs : le sous lieutenant Antoine SAUGY. Ce dernier aura pour rôle d’apporter son aide au sénéchal et d’en être le porte parole.

 

Le mois d’octobre et le stage de chef de groupe :

C’est un stage de « chef de groupe » à l’école de gendarmerie de Châteaulin qui a permis de conclure ces 3 premiers mois de formation.

Raisonnement tactique et cadres d’ordre du chef de groupe, tirs aux différentes armes ( famas, fusil à pompe ou encore pistolet semi-automantique), topographie, marche de nuit, intervention professionnelle et parcours du combattant… un spectre d’apprentissage très large, mais le défi a été relevé par la promotion, dont les liens ont été encore un peu plus soudés au cours des activités proposées.

 

De grandes échéances à venir :

Les défis et grands moments ne manqueront pas dans les semaines à venir pour la 124è promotion : Spectacle du Bois rond, veillée au drapeau mais aussi l’un des jalons tradition les plus marquants de la formation : la remise de sabres par leurs aînés de la promotion général ARTOUS. Ces traditions contribuent à l’esprit de l’école et au corps des officiers de la gendarmerie. La cérémonie de remise des sabres qui aura lieu le 7 décembre 2017 marquera assurément les esprits de tous les élèves de la 124è promotion et ceux de leurs familles.

Maëlle PARIEZ, responsable de la cellule Rayonnement, et Christian DURDILLY, Sénéchal de la 124è promotion de l’EOGN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *